salaire au rendement en enseignement?

Ce matin, en écoutant la radio, j’ai entendu les animateurs discuter de salaire au rendement dans le domaine de l’éducation. J’avais déjà entendu parler de ce concept, mais je ne croyais pas que la population allait réellement se questionner face aux points positifs ou négatifs de ce système. Les animateurs disaient que quelques uns de nos voisins américains utilisaient déjà cette façon de faire.

Je crois sincèrement qu’il serait très ardu d’évaluer la compétence des enseignants. Déjà, dans la formation initiale, les futurs professionnels de l’éducation ont tous un test de compétence en français (TECFÉE (Test de certification en français écrit pour l’enseignement)) à passer. Le seuil de réussite est fixé à un résultat au dessus du seuil habituel (60%).

De plus, lors des premiers contrats, le nouvel employé de la commission scolaire se fait évaluer par la direction de l’école où il enseigne. Celui-ci est noté sur les 12 compétences développées durant les 4 années universitaires.

En outre, dans la région (spécifiquement pour la commission scolaire des rives du Saguenay et de la Jonquière), il est très difficile d’obtenir un poste dans un court délai. Les enseignants qui sont moins passionnés par le métier ne voudront normalement pas vivre l’attente d’un poste et les années de remplacement.

De plus, il serait très difficile de quantifier la compétence d’un professionnel. Comment ferions-nous? En se basant sur les notes des élèves? Il serait ainsi facile d’augmenter artificiellement les résultats ou encore être moins sévère dans les critères de correction. Insister davantage sur les questions posées dans l’examen serait une solution pour ceux qui veulent avoir cette prime au rendement.

Il est à noter que je n’ai rien contre le fait d’être évaluée constamment. Je crois que tout bon enseignant devrait s’auto-évaluer ainsi que se faire évaluer par un collègue. La vidéoscopie peut aussi être une bonne manière de s’améliorer dans notre pédagogie.

Cependant, je ne crois pas que la motivation ou même l’habileté à enseigner serait améliorée par une prime de ce genre. Je crois plutôt que certains se placeraient sur un piédestal et que d’autres se sentiraient rabaissés par cette manière de noter les enseignants. Je crois fermement que la proposition de formations diverses est le meilleur moyen de s’assurer de la qualité de l’enseignement fait à nos enfants.

À lire sur le sujet: Débat sur cyberpresse.ca

Contrat Creative Commons
blogue by madamemarieeve est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported.
Basé(e) sur une oeuvre à madamemarieeve.wordpress.com.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à https://madamemarieeve.wordpress.com.

Publicités

A propos madamemarieeve

J'ai toujours voulu être enseignante. Du plus loin que je puisse me souvenir, je jouais à l'école avec ma famille. J'adore l'école! Je compte bien y passer ma vie à tenter d'aider les élèves moins doués, à faire accepter ceux qui présentent une différence ou encore pousser la réflexion des élèves plus doués. Je suis maintenant en enseignement préscolaire et enseignement primaire. Je pourrai donc enfin partager ma passion avec vous. Je suis à l'affût de tout ce qui se passe dans le domaine, et j'adore lire. J'ai l'ambition d'ultérieurement me perfectionner en français. J'ai longtemps hésité entre l'enseignement au primaire et au secondaire, dans le but de devenir professeure en français. Plus tard, je désire faire le cours de gestion, j'ai l'objectif de devenir directrice. Alors, voilà! vous êtes prêts à me lire et à commenter mes écrits?
Cet article a été publié dans éducation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour salaire au rendement en enseignement?

  1. Marie-Michelle Dubois dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec ta dernière phrase. La formation continue est le meilleur moyen d’assurer la qualité de l’enseignement, ce qui est un devoir non-seulement de l’école ou de la commission scolaire (fournir accès à diverses formations), mais aussi un devoir de l’enseignant (identifier ses besoins, s’engager dans une démarche de cheminement personnel).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s