limite de la tolérance face aux enseignants

Un article paru dans le journal « le Quotidien » du 20 août 2011 me porte à réfléchir.

Brièvement, une enseignante originaire du Lac-Saint-Jean  s’est fait refuser un contrat en raison de son accent. Des parents d’élèves ont fait la remarque à la direction qui a finalement pris cette décision.
Je me demande alors pourquoi l’accent viendrait déranger la façon d’enseigner d’une personne compétente? Où fixe-t-on la limite de tolérance face au langage d’un expert en éducation?

Je suis consciente que les enseignants sont des modèles. Je sais aussi pertinemment qu’en tant que pédagogue, notre communication, autant écrite que parlée, se doit d’être irréprochable.

L’enseignante en question a fait ses études à l’UQAC. Ayant la même formation que cette dernière, je sais que celle-ci (tel que touts les étudiants diplômés) a passé avec succès un examen national de français  (En l’occurrence: le test de certification en français écrit pour l’enseignement (TECFEE) ). Elle a de plus réussi les cours proposés tout au long de sa formation initiale, dont ceux évaluant la communication orale.

Dans cet article, on mentionne l’accent de la personne concernée. Ce n’est pas la syntaxe des phrases, ni la grammaire mal maîtrisée dans le discours de l’enseignante qui est mis en cause. Si tel était le cas, cet article ne m’aurais pas fait réagir sur l’intolérance face aux divers accents, mais bien sur la mauvaise évaluation des enseignants en formation! Mais tel que mentionné, ce n’est pas le cas ici.

Comme le mentionne l’avocate Marie-Ève Gagné, « Madame la directrice, auriez-vous eu le courage de tenir les mêmes propos à un enseignant d’origine haïtienne ou libanaise? » Nous savons tous que la ville de Montréal possède une culture diversifiée. Allons nous donc punir un élève car il ne possède pas le même accent que nous?

Je trouve que la direction devrait donner des explications plus claires face à cette décision. Si vraiment cette professionnelle de l’enseignement s’est fait refuser un contrat car elle possède un accent coloré, je me questionne sur la valeur de la tolérance véhiculé aux enfants de cette école.

Contrat Creative Commons
blogue by madamemarieeve est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported.
Basé(e) sur une oeuvre à madamemarieeve.wordpress.com.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à https://madamemarieeve.wordpress.com.

Publicités

A propos madamemarieeve

J'ai toujours voulu être enseignante. Du plus loin que je puisse me souvenir, je jouais à l'école avec ma famille. J'adore l'école! Je compte bien y passer ma vie à tenter d'aider les élèves moins doués, à faire accepter ceux qui présentent une différence ou encore pousser la réflexion des élèves plus doués. Je suis maintenant en enseignement préscolaire et enseignement primaire. Je pourrai donc enfin partager ma passion avec vous. Je suis à l'affût de tout ce qui se passe dans le domaine, et j'adore lire. J'ai l'ambition d'ultérieurement me perfectionner en français. J'ai longtemps hésité entre l'enseignement au primaire et au secondaire, dans le but de devenir professeure en français. Plus tard, je désire faire le cours de gestion, j'ai l'objectif de devenir directrice. Alors, voilà! vous êtes prêts à me lire et à commenter mes écrits?
Cet article a été publié dans éducation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s